Kill’ Em All

When a man lies he murders some part of the world

Promenons-nous dans mon Panthéon, tant que le loup n’y est pas et ça ne va pas durer! Impossible d’éviter les médailles d’or (posologie journalière). Ladies & Gentlemen, let me introduce you : Lars, James, Kirk et, depuis 2003, Roberto Agustin Trujillo Veracruz (son nom me fait triper)L’exercice, délicat, insoutenable, déchirant, a de quoi me filer des convulsions et m’emmener à trépas (Ô sevrage douloureux). Synthétiser 30 années, sans « saoulage », c’pas gagné!

LA révélation sur Master Of Puppets, depuis, complètement addict, incurable, toute la collec’ en boucle! Le Black Album fut une des berceuses de mon fils (j’assume), et, je m’insurge ici, Metallica, ce n’est pas seulement du bruit, les chevelus, maintenant moins, sont énervés mais pas que. La chaude et puissante voix de James m’enveloppe et ravit mes feuilles (de trèfle)

Une frappe chirurgicale en plein cœur à chaque fois. Des bêtes de scène, des bourreaux de travail et, aidés d’une thérapie de groupe, une sacrée bande de potes cools et drôles, ne se prenant pas au sérieux (Qui est fan de Michael?).

Alors prenez ma main et en avant pour le coup de fouet, le marchand de sable a disparu, direction les étoiles!

Élimination pure et simple de Lulu (atroce et incompréhensible collaboration avec un Lou Reed à bout de souffle). Les réfractaires, ayez confiance, je saupoudre d’arrangements philharmoniques, de rythmes mini-irritants pour vos tympans. Cédez à l’appel de Cthulhu (renommé Ktulu), à Until It SleepsOneThe Unforgiven II et au sublime Nothing Else Matters.

Estropiée je suis d’en avoir laissé tant d’autres au placard! Mais je survivrai

Je vous offre en bonus quelques perles, notamment mes très appréciés Rodrigo Y Gabriella, de charmants petits diables et … quelques casseroles, plus fort que « Les Prêtres », Van Canto (j’en ris encore) et ce que Snoop n’a pas fait de mieux, il lui manque une surconsommation de caféine, si vous voulez mon avis.

ZigomaD says : Absolument, sweet Metallody, ça passe tout seul, dès le petit déj’ ; ) Balade de drakkar ou champ de bataille, j’enfourche mon dragon : ride the lightening ! Les Metallicarrossiers possèdent un moteur puissant, des grattes qui déchirent, de la basse qui décrasse, du drum qui dégomme, un serial hurlant qui dose méchamment. Baille-ze-Ouais, Gabriella me plaît mucho mucho, ¡ encantada !

2 réflexions sur “Kill’ Em All

  1. Bah voilà tout est dit. Mon côté métalleux ne peut que te suivre dans ce choix. Ils sont bien évidemment incontournables. Tu n’as pas oublié « Orion » que perso je fais tourner en boucle de temps en temps.
    Roberto Agustin Trujillo Veracruz (ex Suicidal Tendencies) (sorry ça me démangeais^^).
    La bise.

    J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s