C’est nowell, c’est nowell… A very beautiful nowell…

(Toute ressemblance avec des personnes existantes ou ayant existé serait pure coïncidence)

Take a look Ô ma Zigo… Wou-Hou, recouverte par la neige feutrante, ma maison est si enluminée et kitchement décorée pour la sacro-sainte soirée. 

Il était une fois l’incomparable Melody Personne, en route vers l’appétit et au-delà, qui racontait sa life à l’indéboulonnable serial sorcière de pote qu’elle avait, Oma Zig. Ça se passe au mois de décembre et de commentaires :

Attends un peu, Santa Melo, ça m’a tout l’air d’être du coton sur ta cabane. Tiens. Écoute un peu la tisane qui filtre par ma radio-barrette.

(Coup d’œil agacé) Espérons que cette année ça ne tourne pas au pugilat. (Soupir). Entrons?!…

Tsss come on, Personne ! T’inquiètes elle va grave die-hard la dinde.

Des bisous mon Granpa! Un faux air de président mort, ténor à ses heures, il aime nous « régaler » chaque année, de son incroyable talent. Quelqu’un aurait-il l’amabilité de lui fourrer un méga toast dans le dentier ?

Inquiétant, l’animal, à la limite avec une lampée de gnôle tu te l’imagines en costume de gnou et ça passe tout seul.

Coucou ma jolie maman… Pomponnée comme un camion, avec rictus figé donnant le frisson brrrr. J’vais tenter d’exorciser cette vision cosmique.

T’exagères un brin, Melodrama. Rappelle-toi comme elle a été très compréhensive l’an dernier lorsque j’ai empilé par mégarde le pack de 12 sur la boîte de la bûche. Ton père a même composé une chanson pour ramener l’ambiance…

(Spasme d’approbation) Oh… mon papounet!… Scotché à sa guitare, peu pratique mais passons… qui, comme son papounet adore nous malmener, en solo ou en duo-show avec tonton William, narcissique séducteur, usant et abusant de son sourire carnassier zéro défaut.

Attend on va déplacer le miroir pour ton auto-contemplation.

Vrai que j’les préfère en fin d’soirée, amarrés à la nappe, des chaloupes à bulles sous les orbites, et de la gouaille en sourdine. Ok, ok, on inspire, on expire, on tire une taffe, deux taffes…on fume deux clopes et on entre.

Une heure plus tard, soit soixante longues, exténuantes, interminables minutes, l’apéro touchait presque à sa fin et soudain v’là ti pas qu’une curieuse purée d’marrons surgit d’entre les mains des participants..

(Grincement de quenottes) Oh pitié même les frangins s’en mêlent. Fantastique brochette avec les cousines… et… tonton Roger. Pince-moi ZigomaD ou achève-moi (Re gros soupir).

Il nous restera toujours l’arme ultime, pas vrai ?

Ça ne va jamais finir… Fortuitement mon cousin anar révolutionnaire va s’employer à te jeter un bidon d’huile sur le feu. J’vais m’dégourdir les jambes et m’engouffrer dans la brèche. Nous sommes sans pareil pour te détruire l’ambiance…

Eh oui, comme tu le sais, moi je reste en retrait. Je ne vais pas me mêler de vos duels de famille.

Bah voilà (clin d’œil), exclus de la famille et proches de l’internement – Pom pom falala dibidou… Vite reprends ta guitare et sors les déguisements Max, sinon ça va pas l’faire… Pourquoi ne pas arranger la situation, tous sont loufoques mais, quel bien, ces grandes tablées.

J’vous fais les chœurs ?

(Rouge de honte) Oups j’allais oublier  * Joyeux Merry Noël Christmas* les Zigos 

*°*°*°*°*Joyeux Noël les Zigos !!*°*°*°*°*

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s