Sunrise Over Sea

I’m addicted to rhythm. That’s how I play the guitar. Between the 2 hands, it’s like drumming on the skin.

It’s a new year  L’heure du bilan, du bêtisier, des bonnes résolutions… Ouais ouais, pour les bonnes résolutions, j’vois pas là, désolée. Mais j’vous promets d’y réfléchir d’ici le prochain post. En ce qui concerne le bilan : j’avoue ma profonde attirance pour les artistes hypra cools, anticonformistes, genre bad-boys avec vie gonflée de beauté.

La raison de notre présence dans cet avion? Le message reçu récemment indiscutable et extrêmement éloquent. Donc c’est tout vu, j’y cours, j’y vole et j’vous emmène direction le pays des kangourous, sur invitation de l’auteur autochtone, qui va nous enjôler avec son jam bluegrass, dépourvu de discordance.

MaD a dormi tranquillou la tête contre le hublot (Ma faute…j’ai peut-être un peu trop forcé sur les sédatifs. En même temps, fallait pas m’interdire l’usage de l’aspi magique **/*!! J’ai tout intérêt à me confondre en excuses…) Je propulse mon plus parfait sourire (Ouh punaise le regard noir! Bon ok… j’me calme).

Prenons la route, direction Fitzroy. Succombant à l’écho lointain d’une contrebasse, tels des rats pris au son d’une flûte, nous voilà, presto, en grande conversation avec le baba sympa. Il connait bien le quartier et l’homme recherché, il va nous conduire. Mes pieds s’échappent, ravis par cette nouvelle flânerie sur Brunswick Street, au milieu des friperies et des librairies, étalant leurs ouvrages odorants. Je crois que nous sommes arrivés, le contrebassiste nous a menés à bon port, pénétrons dans la fabuleuse boutique de Daniella.

Hello John!

Plongée au beau milieu d’Êtres accueillants, une grande fratrie, une solide unité nous insufflant joie et envie de bringues interminables. Toutes les occas’ sont bonnes pour refaire le monde, une fois encore, calés les pieds sur la table basse, en se gavant de crèmes glacées. John se veut écolo engagé, le style à faire un piquet de protestation, la guitare remplaçant le mégaphone. Une sorte de révolution par la musique, j’adhère… Et si Mazigopote me l’autorisait, je serais prête à un seating en sa compagnie.

Profitons encore de la folie ambiante, attachés à la seule envie de former un ensemble – Hautement préférable à l’individualisme.

MeloP ζ

Zigomad says : Mince, ça commençait bien pourtant… OoD /court se cacher dans un coffre /s’y engouffre

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s