Dark Side Of The Moon

Long you live and high you fly, smiles you’ll give and tears you’ll cry, all you touch and all you see is all your life will ever be

Le pitch U2 m’aurait-il décomplexé ? Je ressens la soudaine envie de m’attaquer à de grandes coalitions et le concert du 121212 m’a amené à replonger au beau milieu de trésors engloutis. Êtes-vous prêts pour la redécouverte?

Pour être honnête, j’vais pas remonter trop loin dans l’œuvre, où peu de leurs expérimentations psychédéliques ont su retenir mon attention. J’m’explique : le trip, voyage au bout de l’enfer, sous acides et soleil agressif, avec lapin géant, rose et myxomatosé pour compagnon, n’est franchement pas mon truc et le «sauras-tu-reconnaître-quel-oiseau-fait-ce-bruit» ou autres échos de sonars, non plus.

J’ai malgré tout essayé (la musique s’entend, pas les psychotropes), allongée sur une plage abandonnée, sans autre motivation que la plénitude, essayant de discerner la voûte céleste, dépourvue de nuages, qui passe du vert au bleu, du violet au rouge… Au lieu de ça, j’ai regardé Emily jouer… Vous m’avez perdue? Rassurez-vous, moi aussi, légèrement désorientée parmi les premiers albums, des Ô combien planants et fantasmagoriques – Pink Floyd.

Toutefois, j’ai gardé le secret espoir d’assimiler, un jour, l’information, mais ce n’est, à vrai dire, qu’à la découverte de la face cachée de la lune, que la caisse enregistreuse me servant de cerveau a engrangé le maximum, de quoi me couper éternellement la respiration.

Quittons sans tarder le ciel étrange, sortons instamment de notre torpeur (Ou pas… Dieu que j’aime cette version).

C’est une magnifique journée et sans peine, n’est-il pas subtilement plaisant d’abdiquer langoureusement au son de leurs guitares et au bercement de leurs voix ? Quel extraordinaire pouvoir que le leur, de faire tomber les barrières, de briser les chaines. Après les séparations et les disparitions, jusqu’à la fin et au-delà, ils continuent à me donner des ailes.

Cadeau bonus – Des reprises, et naturellement, je laisse mon impartialité au fond du placard. Ce sera donc la paradisiaque voix d’Eddie (va vraiment falloir que j’me soigne), la guitarra magica-fantastica del Hombre (😉 là aussi j’crois bien) ainsi que la charmante version d’Alpha Blondy et une exploration «classique» de Saucerfull of Secrets (peu apprécié en original, toujours rapport au lapin qui m’scrute bizarrement).

Ohé y a quelqu’un ???? @)/*

MeloP φ

Zigomad says : Emily, et j’ai déjà retrouvé ma montre pour pouvoir dribbler le lapin !!! Briques dans le blue sky et saut de wall Oo ) Uh Yes, je suis gravement ready, sweet Melody.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s