TH1

Suivre le fil des ondes et rencontrer, par hasard, Monsieur Grandin…

Se prendre son album trailer sur le lobe et le laisser ricocher…

…jusqu’à sentir la voix lissuave d’Ornella Mesple-Somps frôler lentement l’arrête des cartilages.

Se laisser chuter entre les notes puis effectuer un rebond sur la surface de l’onde, comme ça :

Avant de repartir, trop haut, pour stopper net en plein vol, emprisonnée dans une toile langourugueuse :

N’en sortir que pour s’empêtrer dans le bocal à marshmallows dansants.

Interlude

Rester là, à se balancer sur le bord, d’avant en arrière, guettant un souffle, un large souffle de vent.

Pis prendre le bouchon d’une bouteille de cidre doux direct dans le racloir :

(et nan, OO?! nan? Nan. Ce ne sont ni la voix ni la chevelure teinte en noir de Courtney Love, mais bel et bien celles de Brody Dalle)

Finir sa quête de sons à l’aigu d’un lustre…

…pour retomber aussitôt en poussière, pluie de notes poudreuses.

L’oreille tombe, épuisée et radieuse.

Trip Hop 1, check.

ZD

 

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s