Off The Record : Tryo

Faisons appel à nos cinq sens, Zigos. « Peu importe la direction où je vais, le vent me porte en toute aisance, me dirige depuis l’enfance vers cet acte de conscience ». MaD va encore être en-chan-tée! : Tryo.

[MeloP] Première écoute : De Bouches À Oreilles. Dès le premier jet politico-énervé, j’me suis dit que je ferais bien un grand bout de chemin avec cette joyeuse bande. En entendant ces gens, j’ai compris la connerie des incompétents de la vie.

[ZigomaD] Hello Melo, je vois que ton petit-déjeuner s’est étoffé en vitamines. Tu as croisé une belle poignée de troubadours, on dirait.

[MeloP] Dès lors que (mine de rien) tout y passe et qu’on ne se prend pas au sérieux… Ça me convient, tu le sais bien MaD. Une analyse de la politique pathétique, du fric catastrophique, de la crise, du genre humain… C’est ma récréaction.

[ZigomaD] Ressers-moi donc un bol de textes pendant que j’en profite pour réécouter en douce le fameux duo du dimanche. Tu disais?

[MeloP] De la critique, de la bonne humeur, surtout de l’humeur et de l’ironie, des rythmes fringants ou frivoles pour dispenser ses convictions. Si loin des émissions de vos télévisions qui, d’un vent violent, tuent les valeurs de vos nations, une belle promenade dont le refrain devrait trouver résonance en chacun.

[ZigomaD] Hou la, ça fait bien longtemps que j’ai coupé le poste, libéré mes petites antennes, parce qu’on puise en effet en haut, en bas, et autour des arbres, une onde jamais tarie. Inspiration.

[MeloP] J’affectionne tellement le sarcasme, cette si magistrale manière de toucher de près, voire de plein fouet, ce système que je hais

… de dénoncer les œillères dont, sans cesse, on tente de nous affubler. Il est si facile de distiller la haine, que de prôner la compassion ou la bonté d’âme. Me revient en mémoire une phrase d’un certain Albert (auteur d’une obscure théorie sur la relativité) : Étrange époque où il est plus facile de désintégrer l’atome que de vaincre un préjugé. Vous avez 4 heures!

[ZigomaD] 4 heures seulement? 

[MeloP] Effectivement, c’est risqué. Nous pourrions, éventuellement, rêver de liberté de conscience, toucher l’épanouissement de plus près, le goût de la vie et s’y trouver bien.

[ZigomaD] Et pourquoi pas la liberté d’expression aussi, pendant que tu y es?! Ah Melo, prends garde à toi, car les zothers sont là!

[MeloP] J’ai encore foi en mes semblables. Peut-être l’empathie, sentiment en voie de disparition, va t’il devenir une espèce protégée. J’ai hâte d’en finir avec les mauvaises odeurs du temps qui te font te poudrer le nez au lieu de vivre autrement.

[ZigomaD] Ah oui, de la crème anti-âge pour rester jeune à jamais, et puis des projets à court terme et de l’huile défatigante… une sacrée liste (au pas) de course. La réclame, toujours la réclame. Nos carafes, elles, s’en rincent, ras le couvercle!

[MeloP] Bref, un passage en revue caustique. La rage en nous se contrôle, elle traversera la terre par les deux pôles. Et pour ça on pense, avec nos cinq sens. La vie quoi!

[ZigomaD] Ils sont sympathiques, tes troubadours, Melo, et même si je ne suis pas très accro à leur musique, j’ai lu leurs textes et je leur souhaite tout de bon.

The End

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s