Dig Out Your Soul

[Playlist]

Salut peuple du Zigo. Vous qui vous promenez, depuis un moment, dans mon éventail sonore et postal, vous n’aurez aucune surprise quant au choix de ce soir. Une boisson acidulée (parfois j’ai honte de mes allusions mais ça passe très vite), exquis breuvage à l’éclat de fleurs blanches, d’agrumes, de fruits blancs et rouges… Une coupette?

Un grisant cocktail britpop-rock ayant vu le jour dans les 90’s, un splendide breuvage géminé. Deux (fortes) têtes, deux bipôles magnétiques qui se repoussent et s’attirent, au fil du temps, jusqu’à (péniblement) atteindre la majorité. 18 ans et l’ensemble bi-sonique se désagrège.

Reste, si vous êtes en manque (pas comme MaD), leur musique. Donc approchez-vous mes Zigos, prenez une place de choix sous les palmiers de mon oasis éternelle (je suis la fille de Jean Bloguin) et… Ladies… dans les bras des frères Gallagher.

Nous avons là tous les ingrédients nécessaires pour faire chavirer les cœurs, si peu qu’ils soient comme le mien.

De la musique qui tient parfaitement la route et, cerise sur le cake : Liam, bad-boy sur-kiffant, gonflé en testostérone, devenu, par la force des choses ou les besoins du rôle, bien véner et narcissique à souhait.

So… Pourquoi (oui pourquoi) faut-il réécouter Oasis? Si je ne veux pas que ce soit ma fête, il faut que j’argumente, ne laissons aucune chance à MaD. Cependant, PARCE QUE, serait, à mon sens, une réponse parfaite.

Parce que? Attention, je dégaine l’artillerie lourde, le gang W. Parce que?… Whatever et Wonderwall, m’enfin!

Et si, après une nuit agitée sans sommeil, vous avez la tête dans le sac et le sac sous le bras qui a dansé toute la nuit. Vous la visualisez votre morning glory?

C’est absolument le bon moment pour monter le son et se gaver de musique, fortissimo, voire fortississimo. Pour cela, une piste, juste une. Bon évidemment, si l’Alka Seltzer est de rigueur, je vous déconseille.

Il est où le problème? Vous pouvez tout aussi bien prétexter la guitare de Noel et son doux ramage, le tambourin et la voix délicieusement éraillée de Liam, leurs beaux yeux, que sais-je… Une odeur de soufre?

Ou… Le répulsif à sorcières d’Oma, le rébarbatif de MaD, les incantations incessantes pour faire réapparaître le grand Lennon, jusqu’à la confusion.

Bref, il est nocif de vivre dans le passé, néanmoins j’espère quand même que la hache de guerre est presque enterrée et qu’une reformation reste possible.

Liam (apaisé?) a finalement retiré ses lunettes dissimulatrices, réussi à devenir John avec l’éphémère mais recommandé Beady Eye (je vous glisse quelques titres dans la playlist).

L’avantage certain d’être, en plus, un musicien… Noel nous enchante et s’en tire plus qu’honorablement. À consommer de toute urgence mais je pense que c’est déjà fait.

A++

MeloP ζ

 

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s