Off The Record : Ray Charles

Durant toute la journée (the whole day through), juste une vieille chanson douce (just an old sweet song) laisse des étoiles au fond de mon esprit : Ray Charles.

[MeloP] Alors pourquoi faut-il, ad vitam aeternam, écouter Ray? Cesse de regarder dans le vide MaD, c’est bien à toi que je parle.

[ZigomaD] Qu’est-ce que j’en dis? Mmh, but baby, it’s all right.

[MeloP] Ouais, je vois… Il a quand même un sacré charisme, un sacré sens du rythme.

[ZigomaD] Uh yeah, the Bluuuues Brothers! Nice touch, Melo.

[MeloP] Un crooner hors pair, à la voix envoûtante.

[ZigomaD] Plutôt que de parler de ce duo écrit par Franck Loesser (1944) et utilisé pour le film Neptune’s daughter (1949), je reviens sur l’envoûtement fièvreux qui déboula sur les ondes en 1956 :


avant d’exploser en 1958 (avec retouche du texte) :

J’en profite également, tant que j’ai la main, pour glisser le très très très excellent Black Coffee de Peggy Lee, musique de Sonny Burke (qui avec Dizzy Gillespies nous proposait un groovy Time Is Running Out en 1976) et paroles de Paul Francis Webster, car je m’enivre régulièrement de ce petit trésor depuis qu’il a été magnifié par la voix de Martina Topley-Bird et produit par Tricky (1996).


Mais voici que je m’égare grave dans ce très beau virage, hopla argh zou, back to Ray Charles!

[MeloP] Reprenons… Un des champions, toutes catégories confondues, de la reprise (le second étant Joe Cocker). Je préfère même ses versions aux originales. Tout le monde y passe, des Beatles à Aznavour, en passant par Brel.

[ZigomaD] Je n’accroche pas trop à ces reprises-là, to be or not to be MaD n’étant pas une question que je me pose ; ) De toutes les versions de Ne Me Quitte Pas esquissées je choisirais l’une des plus troublantes et des plus belles, celle de Nina Simone.

[MeloP] Oui mais la Nina n’est pas le sujet du jour! Ray est donc une absolue divinité du jazz et de la soul

[ZigomaD] Joli duo de Ray Charles et Margie Hendricks sur cette chanson écrite par Percy Mayfield.

[MeloP] Mais tout à fait… C’pas faux… Il avait une impeccable manière de chanter les femmes, l’amour, la séparation

[ZigomaD] Veuillez ne pas quitter. Merci. Veuillez ne pas quitter. Merci. V…

[MeloP] Nous avons eu droit à des duos à la pelle, et là je sens que tu vas adorer : Barbra, Billy Joel (notre James Morrison à nous, les quadras), Stevie, Sir Elton, Willie Nelson

[ZigomaD] La MaD que vous demandez est actuellement en dérangement. Bip.

[MeloP] Rien que des fabuleux titres pour lambiner toute la journée.

[ZigomaD] Vous avez reçu un message.

[MeloP] J’écouterai mon répondeur plus tard :) Et spéciale promo de Noël, j’te soigne!

[ZigomaD] Tout à fait, voilà voilà.

[MeloP] What? Tu te mets au John Butler? Am I dreaming darling?

The End

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s