R U Tatami : Vertebrae by Vertebrae

Plop, Ziknautes! 

Les mots d’une chanson se gravent parfois dans notre carafe, délicieuse intrusion, saisissante, aussi intense qu’un son aigu hérissant les poils sur nos avant-bras, ou qu’un son grave vibrant autour de nos hanches. La peau, les os, en transe, attendant que les muscles entrent dans la danse. On trépigne ou s’élance. 

Lorsque je préparais ce post, le premier texte qui me vint à l’esprit fut I See Who You Are ( d’où mon hello Melo) Mais les paroles d’un autre titre sur l’album Volta de Björk se sont immédiatement imposées au creux de mes ouïes :

up on the toe
there is a view
up on the toe
and the spine

straight and erect
hungry and curious
up on the toe
looking forward to

the air is thinner here

she came here
to lose face
got down on her knees
the beast is back!

on four legs
set her clock to the moon
raises her spine

vertebrae by vertebrae
up on the toe
looking

i have been filled with steam for months, for years
same old cloud, claustrophobic me
let it burst like old train sounds
make them leave me nature

vertebrae by vertebrae by vertebrae

my arms squeeze out of my shoulders!

and the arms squeeze out of my shoulders
i curl my tail in words
i set my clock on the moon
vertebrae by vertebrae

please release this pressure of me

let off some steam

[MaD] Laissons à Melo le temps de s’en remettre, parce que Björk ce n’est pas son truc à notre divine, alors que moi, bien au contraire, je me délecte de chacun de ses albums. J’admire sa créativité, son énergie, le minutieux travail qu’elle accomplit sans cesse, les rencontres et les échanges qu’elle invite autour de ses compositions. Björk s’aventure au travers des ondes et offre tout son talent, des partitions à l’enregistrement,  de la conception à la programmation. Wonder Maestra aux commandes. 

[MeloP] Ça risque de prendre un peu plus de temps pour que je me remette mais j’ai écouté, enfin réécouté car je crois que tu m’as déjà fait le coup…

up on the toe/there is a view/up on the toe/and the spine

straight and erect/hungry and curious/up on the toe/looking forward to

the air is thinner here

she came here/to lose face/got down on her knees/the beast is back!

on four legs/set her clock to the moon/raises her spine

vertebrae by vertebrae/up on the toe/looking

[MaD] Sa musique me remue autant que la lune les océans. Chaque album, une nouvelle marée. Ses ingrédients sont mes nutriments. Le tempo de Vertebrae by Vertebrae fait doucement chavirer le conte d’une créature qui s’avance sur la pointe des pieds, s’érige avant de s’affaisser, à genoux, puis se redresse, luttant encore, mais finira par se désarticuler. La bête est de retour.

[MeloP] Oui c’est ça… La bête est de retour. Comme d’habitude, quand on aborde le sujet, je ne nie absolument pas le talent de cette nana mais ça ne prend pas, c’est tout.

i have been filled with steam for months, for years/same old cloud, claustrophobic me
let it burst like old train sounds/make them leave me nature

vertebrae by vertebrae by vertebrae

my arms squeeze out of my shoulders!

and the arms squeeze out of my shoulders/i curl my tail in words
i set my clock on the moon/vertebrae by vertebrae

please release this pressure of me

let off some steam

[MaD] L’enfermement, l’anxiété, la panique. L’air avait commencé à manquer [The air is thinner here], la pression est devenue énorme, au point d’en perdre (éjecter?) les bras. Il faudrait pouvoir la relâcher, se défouler, s’apaiser. Se détendre une vertèbre après l’autre, vous dites? Ne pas laisser les tensions s’accumuler.  

[MeloP] Depuis le départ, la musique me donne l’impression de m’écraser inexorablement le museau sur les parois vitrées d’un labyrinthe sans fin. Ça parle à mon côté j’m’en-foutiste qui, lui, ricane. Il ne laisse aucune pression s’accumuler. Quand faut que ça sorte… Et ça fuse un peu trop chez moi d’ailleurs. 

[MaD] Je recommande d’accrocher son estomac avant la Vidéo ; )

[MeloP] Ah ouais? Parce que c’est une triplette? Alors moi, je recommanderais de ne pas consommer de substances illicites avant de regarder sinon mauvais trip à atterrissage brutal. Ceci dit, super gilets fashion en poils de lapin zombie… C’est pas encore pour cette fois MaD, mais j’essaye, j’t’assure j’essaye.

[MaD] Dès que j’arrēte de me bidonner en lisant les réponses de Melol, je vais aller souffler de la vapeur sur la vitre et remettre de l’ordre dans mes osselets dorsaux. La prochaine fois je vous parlerai d’élastique. Je vous laisse avec ce Live parisien du morceau :

Cheers,

MaD

 

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s